Créer son propre emploi : entreprendre autrement, oui, mais sur de bonnes bases

1429 lectures
Découvrez un parcours d’entrepreneur dans l’ESS !
 
Entreprendre pour l’argent, c’est déjà dur. Alors, le faire pour une autre raison ..!
Ça veut (encore plus) dire avoir la motivation et l’état d’esprit qui va avec. Mais comment débuter ce parcours si… enrichissant (bien au-delà de l’argent, donc !) ?
 
Cela commence bien sûr par une idée. Entreprendre, dans l’ESS ou dans l’économie « conventionnelle », nécessite bien sûr de savoir ce que l’on veut faire. Pas forcément besoin d’être original, tout le monde ne peut pas toujours innover ! Mais entre la restauration, l’agriculture, la communication, les services à la personne, … il existe tellement de champs à explorer, tellement de choses à faire, à réinventer, à améliorer, à rendre plus humain, plus utile à la société.
Bon, d'accord ; mais une fois qu’on a cette idée, qu’est-ce qu’on en fait ? 

1ère étape : se poser les bonnes questions !

Avant d’entrer dans le parcours du créateur d’entreprise, voici une petite sélection des questions à se poser, à partir de nos expériences respectives d’entrepreneurs.
 
1.Est-ce que c’est un projet de vie ? Entreprendre « pour arrondir ses fins de mois » n’est pas forcément la meilleure des idées, malgré ce qu’on peut entendre parfois !
2.Est-ce que mon entourage est prêt à me soutenir (humainement, financièrement, …) ?
3.Est-ce que j’ai une année (au moins !) de visibilité financière devant moi (épargne, allocations chômages, …) ? Gagner sa vie avec son entreprise peut parfois prendre plusieurs années.
4.Est-ce que je suis prêt à parler de mon idée autour de moi ? Une idée que l’on ne peut (ou veut) pas partager ne peut pas être entreprise !
5.Est-ce que c’est une aventure en solitaire ? Si non, est-ce qu’il faut que je trouve des associé-e-s ? Et si je travaille avec des ami-e-s : est-ce qu’on est vraiment sûrs de vouloir entreprendre ensemble ? S’associer, c’est comme les colocations : les faire avec des ami-e-s, parfois, c’est prendre un risque…
 
Entreprendre dans l’économie sociale et solidaire, c’est aussi avoir des valeurs à porter, à défendre ; mais cela reste entreprendre : l’entrepreneuriat doit donc aussi faire partie de ces valeurs ! Le statut est secondaire : focalisez-vous d’abord sur votre idée. Beaucoup de statuts existent aujourd’hui, dans l’ESS comme ailleurs, et vous trouverez forcément de qui vous correspond !
 
Une fois cette première étape passée, il s’agit de trouver les bons interlocuteurs pour se lancer et se constituer (ou conforter) un réseau large et réactif, souvent décrit comme une clé nécessaire (mais non suffisante !) du succès.

2ème étape : la porte d’entrée dans l’ESS

Et cette porte d’entrée, c’est la CRESS ! La Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire a en effet vocation à fédérer les acteurs de l’ESS et promouvoir le secteur.
Elle vous permettra d’avoir les bons contacts, les bonnes astuces et vous tenir informé de l’actualité du secteur !
Les salons, comme le salon des entrepreneurs, est aussi une bonne occasion de se faire un réseau… si vous supportez le format ! Mais c’est un moment intéressant pour rencontrer beaucoup de bonnes personnes en même temps au même endroit.

3ème étape : se lancer !

Plusieurs formats existent aujourd’hui pour se tester, en fonction également du format de structures que vous avez choisi (ou allez choisir !). Vous avez les coopératives d’activité et d’emploi (pour en savoir plus, voir l’article dédié de ce dossier spécial sur le sujet) comme Oxalis ou Elycoop pour les plus connues (mais il existe beaucoup sur le territoire, spécialisées ou non) qui vous permettront de tester votre idée.
Si votre projet à un caractère innovant et/ou un potentiel de développement national, vous pouvez également vous tourner vers les incubateurs de la Région Rhône-Alpes comme Ronalpia ou Alter’incub (lié à l’Union régionale des SCOP, qui fédère les SCOP et SCIC de Rhône-Alpes). Ces incubateurs vous permettront de bénéficier de conseils et d’un suivi sur vos premiers mois d’existence.
Il existe également des accompagnements très spécialisés, comme le GRAP en propose par exemple autour de l’alimentation durable.
Et enfin des pépinières, qui en plus de l’accompagnement, résoudront vos problèmes de locaux pour les premiers mois ou les premières années en vous accueillant au sein d’espaces de coworking, comme par exemple Carco ou le partenariat entre Locaux Motiv’ et Ronalpia.

4ème étape : se financer !

Selon les projets, il y a parfois besoin d’aller à la pêche aux premiers financements pour amorcer votre projet.
RDI (Rhône Développement Initiative) est spécialisé sur ces questions et pourra vous proposer des prêts d’honneurs et des garanties bancaires pour vous aider à emprunter auprès d'organismes plus classiques.
Vous pouvez également vous tourner vers la Nef, banque éthique et solidaire, ou d'autres banques de l’ESS (par exemple le Crédit Coopératif, filiale de BPCE) et vers l’ADIE qui propose des micro-crédits (prêts sur des petits montants). N’hésitez pas selon votre projet à faire appel à l’URSCOP qui propose un accompagnement post-création, et également un outil spécialisé sur la reprise d’entreprise : Transméa.
 
5ème étape : s’installer !
 
Que vous sortiez de votre pépinière ou que vous vous lanciez directement, vous aurez certainement besoin de locaux, même si vous vous lancez seul-e : éviter l’isolement, faciliter la mise en réseau, se motiver, séparer la vie privée et la vie professionnelle, les bonnes raisons pour partager des locaux à plusieurs ne manquent pas !
La porte d’entrée pour les espaces de coworking sur le territoire métropolitain : le réseau Coworking Grand Lyon, qui rassemble autour d’une charte les principaux espaces de la métropole (La Cordée, l’Atelier des Médias, Locaux Motiv’, le Comptoir Etic, Ecoworking). Spécialisés ou généralistes, impliquant un investissement bénévole ou non : il y en a pour tous les goûts et les budgets !
 
6ème étape : partager !
 
Maintenant, c’est le moment de vous inscrire sur Rhône-Solidaires pour partager votre actualité, parler de votre structure et raconter votre histoire !

A propos de l'auteur

Locaux Motiv'

Locaux Motiv' est un tiers-lieu, un espace mutualisé d'animation et de coopération ouvert aux structures collectives, formelles ou informelles, et individuelles.

Vous trouverez dans cet espace situé sur la Place Mazagran, des salles de réunion ou de formation à louer, des bureaux fixes...

Coordonnées

Locaux Motiv’
10 bis rue Jangot
69007 LYON
Email