Mémoire : Le développement de la formation continue pour les salariés en insertion

Thématiques : 
8963 lectures

Ce mémoire a été soutenu en septembre 2009 par Eric Béasse, à la suite d'un stage réalisé auprès de l'UREI (Union Régionale des Entreprises d’Insertion) et l'IRIAE (Inter-réseaux pour l’Insertion par l’Activité Economique)

Ce mémoire de stage porte sur le développement de la formation professionnelle des salariés pendant leur parcours d’insertion. La formation continue doit permettre la progression professionnelle et le renforcement des capacités des salariés. Elle garantit les possibilités de réaliser un projet professionnel aboutissant à l’emploi pérenne. Par ailleurs, la formation continue doit assurer aux EI (entreprises d'insertion) et aux ETTI (entreprises de travail temporaire d'insertion) les moyens de renforcer et de développer les aptitudes professionnelles des salariés, notamment en adaptant leurs compétences aux évolutions techniques et au marché de l’emploi. Ces idées forces relatives au rôle de la formation professionnelle nous amènent à tenter de comprendre dans quelle mesure le développement de la formation professionnelle continue au sein des EI et des ETTI peut il être un outil de gestion des ressources humaines qui favorise leur projet d’insertion sociale et professionnelle.  Afin de répondre à cette question, l’étude s’organise en trois parties.

  • Tout d’abord, nous examinons le contexte de la formation professionnelle continue en France. Les différentes réformes de la formation professionnelle continue ont abouti à un système bien particulier, qui ne profite pas pleinement aux salariés les moins qualifiés. Nous étudierons plusieurs dispositifs de la formation professionnelle, les avantages qu’ils octroient aux salariés en insertion mais également leurs limites et dysfonctionnements.
  • La seconde partie s’applique à définir le rôle des différents acteurs impliqués et leur positionnement vis-à-vis de la formation professionnelle continue. Nous cherchons à identifier les motivations des salariés en insertion mais également celles de leurs employeurs, et abordons l’impact de la formation professionnelle continue sur le parcours d’insertion, notamment en termes de sortie vers l’emploi.
  • La troisième partie est consacrée au développement de l’ingénierie de formation réalisé dans le cadre de la mission de stage, afin d’accroître et d’améliorer la formation professionnelle pour les salariés en insertion. Le premier axe concerne la politique de formation des EI et des ETTI en lien avec leur stratégie d’entreprise et leur gestion des ressources humaines. Le second aborde l’élaboration d’une démarche d’ingénierie de la formation et de financement, adaptée aux structures et accompagnée par les réseaux.
Fichier attachéTaille
memoire_eric_beasse.pdf1.34 Mo

A propos de l'auteur

Coordonnées

Rhône-Alpes