Agence Nouvelle des Solidarités Actives


276 lectures
L’Agence nouvelle des solidarités actives est une association sans but lucratif créée en janvier 2006 par Martin Hirsch, alors président d’Emmaüs et Benoît Genuini, ancien président d’Accenture, pour mettre en œuvre des actions locales, expérimentales, innovantes de lutte contre la pauvreté et l’exclusion avec les pouvoirs publics, les associations et les entreprises.

 

Historiquement, différents facteurs et constats ont suscité la création et le développement de l’association par ses fondateurs :
• le droit à l’expérimentation ouvert dans la Constitution en 2003 ;
• la décentralisation récente vers les départements de la gestion du RMI, entraînant une responsabilité nouvelle en matière d’insertion professionnelle, et pas seulement sociale, des Conseils généraux et des services des départements ;
• l’émergence de nouvelles formes de pauvreté et, notamment, la proportion grandissante de travailleurs pauvres ;
• la nécessité de trouver de nouvelles approches et solutions pour enrayer la montée de ces formes de pauvreté et d’exclusion ;
• conjointement, la visibilité et l’impact du rapport de la Commission « Familles, pauvreté, vulnérabilité » d’avril 2005 et des propositions qu’il énonce, parmi lesquelles la création du revenu de solidarité active.

Missions et objectifs

Depuis sa création, du plan local à l’échelle européenne, l’association promeut et met en œuvre des expérimentations sociales et participe activement au déploiement d’actions, de dispositifs et de projets innovants au service de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

L’Ansa intervient dans de nombreux domaines de l’innovation sociale autour de trois axes : 
• L’expérimentation sociale : développer de nouvelles idées et tester, avec nos partenaires, les projets identifiés.
• L’accompagnement, sur le terrain, de la mise en œuvre de politiques sociales, en particulier auprès de nombreuses collectivités territoriales sur des thématiques variées (politiques territoriales d’insertion, mobilité, microcrédit personnel, accès au numérique, insertion professionnelle…).
• L’animation de réseaux d’acteurs par le partage et la diffusion d’expériences : organisation de rencontres (ateliers, mardis du génie, labos, Bar camps) et publications qui dressent l’état des savoirs et favorisent l’accès aux droits.

L’Agence nouvelle des solidarités actives s’appuie sur ses partenariats avec l’État, les collectivités territoriales, les institutions publiques, les entreprises, ainsi que les associations engagées dans la lutte contre la pauvreté et contre les exclusions.

Reconnue d’intérêt général, l’association est areligieuse et apolitique.